Méditation
 
(3 et 4 juin - Fête de la Pentecôte)

 
C'était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine…

Cette page d'Evangile nous renvoie au début du livre de la Genèse :
Au commencement, la terre informe et vide, dans les ténèbres…
Tes disciples, Seigneur Jésus, sont dans la nuit, le désarroi, la peur.
Ils se sont enfermés chez eux, en verrouillant les portes.
A la création, Dieu avait dit : que la lumière soit ! Et la lumière fut.
Au matin de Pâques, la nouvelle création est inaugurée.

Jésus vint, Il était là au milieu d'eux.
Tu as surgi du tombeau… La lumière du monde (Jn. 8,12) brille désormais.
Tu chasses les ténèbres : les disciples furent remplis de joie en le voyant…
Par le mystère de l'Eucharistie, tu continues d'être là, au milieu de nous…
A nous aussi, tu dis : la paix soit avec vous ! Tu viens nous libérer de nos peurs
Et tu nous apportes ta lumière et ta joie.

De même que le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.

Au commencement, l'homme, formé à l'image de Dieu, avait reçu une mission !
Cultiver et garder l'œuvre de la création (Gn. 2,15).
Pour la nouvelle création, Seigneur, tu veux aussi avoir besoin de l'homme.
Tu envoies tes disciples annoncer à tous les hommes ton message d'amour.
Tu comptes sur nous pour leur porter ta paix, ta joie.
C'est une mission qui dépasse nos forces humaines.
Mais tu viens au secours de notre faiblesse.

Il répandit sur eux son souffle…

Tu refais le geste du Créateur insufflant l'haleine de vie dans les narines de l'homme pour qu'il devienne un être vivant (Gn. 2,7).
L'Esprit Saint transforme les disciples peureux en instruments dociles, en courageux messagers pour porter ton message au monde entier.

Béni sois-tu, Seigneur, pour l'Eucharistie !
Par elle, tu continues de nous envoyer l'Esprit.
Par ton corps ressuscité donné en nourriture, tu le mets en nous.
La Pentecôte continue !